Quel parti ralliera les Canadiens de moins de 35 ans?

Le dernier sondage fédéral de la maison Léger pour La Presse Canadienne publié la semaine dernière indiquait que les intentions de vote au pays n'avaient guère bougé de façon substantielle pendant la pause des Fêtes. Au niveau national, le PLC conservait la tête avec 35% d'appui, cinq points devant le Parti conservateur. Le NPD se positionnait en troisième place et obtenait l'appuis de 20% des répondants (consultez tous les sondages fédéraux sur  cette page ). Or, malgré que ces chiffres globaux n'étaient pas particulièrement étonnants, les détails de certains sous-échantillons du sondage ont attiré mon attention, plus spécifiquement celui les électeurs de 18 à 34 ans. Malgré que nous devons faire preuve de prudence avec les sous-échantillons de sondage, car le nombre de répondants est moindre et donc l'incertitude est plus élevée, voici les résultats pancanadiens (d'un échantillon respectable de plus de 400 répondants): Lire cette chronique ici . Ph

Patience!

Je vais l'avouer: j'ai décroché mardi soir. 

Non, ce n'est pas parce que Trump performait mieux que prévu. Ce n'était pas non plus parce que je remettais en question les habiletés de John King à son écran interactif sur CNN ou même la clarté des explications de Raphael Jacob sur le panel de Patrice Roy à Radio-Canada. Non, ce n'était pas ça. Tous ont fait un travail exemplaire, je crois.

Contrairement à d'autres élections antérieures - des élections dites « normales » - le décompte des votes au fil de la soirée était hautement débalancé d'état en état. En effet, certains états avaient déjà compté le vote par anticipation et d'autres (comme les états du Midwest) étaient grossièrement en retard. Or, nous savons aussi que les lois de la Pennsylvanie et du Michigan interdisent de compter les votes par anticipations avant le jour de l'élection, alors tout cela n'aurait pas dû être surprenant. Ces lois auraient sans doute pu être adaptées pour la réalité d'une élection en pleine pandémie, mais les républicains ont bloqué ces efforts dans ces législatures respectives. Résultat: mardi soir, Donald Trump était en avance dans ces deux états cruciaux, donnant la fausse impression pour plusieurs qu'il était sur le chemin de la victoire - et que sondages et projections avaient complètement raté la cible.







Philippe J. Fournier est le créateur de Qc125. Il est professeur de physique et d'astronomie au Cégep de Saint-Laurent à Montréal. Pour toute information ou pour une demande d'entrevue médiatique, écrivez à info@Qc125.com.

Philippe J. Fournier is the creator of Qc125. He teaches physics and astronomy at Cégep de Saint-Laurent in Montreal. For information or media request, please write to info@Qc125.com.