La CAQ goûte aux joies d’une opposition divisée

Une hirondelle ne fait pas le printemps, tout comme un sondage ne fait pas une tendance. La semaine dernière, dans ma chronique La CAQ recule, j'écrivais que les intentions de vote mesurées par Recherche Mainstreet suggéraient des mouvements importants dans le portait politique de la province. La CAQ de François Legault, toujours confortablement en tête, glissait de dix points, une variation bien au-delà de la marge d'erreur du sondage. Pour ce qui est du Parti libéral du Québec et du Parti québécois, tous deux demeuraient figés près de leurs moyennes actuelles, alors que Québec solidaire et le Parti conservateur d'Éric Duhaime grimpaient. Or, deux nouveaux sondages publiés cette semaine nous offrent un portrait similaire de l'humeur de l'électorat québécois: d'abord de la maison Léger , puis de l' Institut Angus Reid . Lire cette chronique ici . * * * Pour consulter les chiffres de cette projection québécoise, visitez la page de Qc125 . Pour la

Nouveaux chiffres Léger: résultats ce soir

Les nouveaux chiffres de la firme Léger sont parus ce matin dans Le Devoir et le Journal de Montréal. Et quel contraste avec ceux de CROP.

Voici les résultats:

  • PLQ 30% (en novembre: 31%)
  • PQ 30% (30%)
  • CAQ 26% (25%)
  • QS 10% (10%)

Il y a donc très peu de mouvement selon Léger. Le PQ est le premier choix des électeurs francophones à 36%, suivi de la CAQ à 30%. Les Libéraux sont loin derrière à 20%.

Les Libéraux mènent à Montréal, la CAQ à Québec et le PQ en région.

(Excellente analyse de Bryan Breguet de Too Close To Call.)

J'ai donc entré ces chiffres dans le modèle ce matin. J'ai calculé une moyenne pondérée qui prend en compte les trois derniers mois de sondages de CROP et Léger, en plus des résultats des partielles du 5 décembre.

J'ai démarré le modèle pour qu'il effectue 400 simulations. Mon ordinateur roulera donc toute la journée. J'aurai les résultats bruts ce soir et je ferai une analyse plus détaillée demain.

Cependant, mes prédictions rapides et non chiffrées me disent qu'une montée de PQ, même d'une fraction de point, va coûter cher à la CAQ, même si cette dernière performe bien dans le sondage Léger. Le PLQ est quasi indélogeable dans près de 40 circonscriptions, alors même si les Libéraux ne remportent pas une majorité de simulations, ils seront au pire toujours bons deuxièmes.

Mais le modèle roule et je vais laisser les chiffres parler d'eux-mêmes!

Bon samedi à tous et toutes!

* * *

Suivez Qc125 sur Twitter: @Qc_125.